Ray Ban Femme Marron

21 unisex sonnenbrille marken brille

Pour avoir vendu des espadrilles invendables dans une vague chausseria de la fosse aux ours (on en rit encore, moi pas vraiment), pour avoir classé des barboteuses par ordre alphabétique dans un magasin du genre Grobaby rue de la Barre, pour avoir emballé des éléphants imitation Ganesha en pseudo bois écolo gaga (méfiez vous des imitations !) et des bougies idiotes aux vertus relaxantes à l’Hippopotashop du grand centre commercial la part Dieu par la grâce du reclassement et de mes diplômes prestigieux. Pour tout cela, oui, sans réserve j’adorerai toute ma vie STEVENSON, qui, par ses beaux écrits me l’a en quelque sorte sauvée. La vie.

Only it realizes them in larger proportions. The spiritual effort is deeper, the accomplished results greater, the legionaries in larger numbers. The work camp, by its scope, is the place and the only modality of anticipating the great legionary life of tmorrow ).

Est ce que vous pourriez développer ce point ?En fait, j’ai pensé à lui parce que j’ai voulu faire une plaisanterie, en disant qu’il était à la fois Cinéaste, Guerrier en Chambre, et Philosophe. En fait, je dois dire que ça m’est venu à l’esprit tout à fait par hasard, parce que je suis en train de lire pour me distraire Le Siècle de Louis XIV de Voltaire, et à un moment donné, il parle de La Rochefoucauld, qui avait fait exécuter quelqu’un en représailles contre la mise à mort de quelqu’un de son propre camp, et Voltaire dit : et ce monsieur se prétend philosophe . Alors je me suis dit, Bernard Henri Levy, c’est la même chose, il prône une guerre, et il se prétend philosophe, c’est un petit peu la situation actuelle.Mais je n’ai pas vu son film, et je n’ai pas envie de le voir.

Une fois qu’on a admis que celle ci était souffrance et nécessité, on passe à autre chose. Alors qu’une fois qu’on s’est converti à la liberté et à l’amour, on est obligé d’y rester, d’éprouver, d’être éprouvé. On ne peut tricher avec le Christ qui est une personne comme on peut tricher avec le fatum ou avec le vouloir vivre qui sont de belles idées toujours plus ou moins adaptables.

Le magasin ne paie pas de mine. Situé dans un quartier populaire de Brooklyn, il longe une autoroute qui file tout droit vers la mer. Sur le parking, des Cadillac et des BMW laissent pourtant penser qu’il attire plus que le simple voisinage. Cela a été un moment de grâce que cette lecture de Un toit d’étoile le dimanche 20 juillet à Sète. Gaspar Claus m’a accompagné en improvisation. Le texte, je lui avais donné à lire la veille, il avait eu le temps de préparer ses teintes musicales.

Laisser un commentaire