Les Ray Ban

15 polarisé rb3570 9004

(Soit dit en passant: Bien qu’il n’y ait pas d’armée permanente, qui peut être utilisée contre ses propres citoyens, le pays aurait pu mobiliser, au sein de sa population de six millions d’habitants, en deux jours 700 000 soldats, équipés, formés et prêts à se défendre pendant la guerre froide.)Comme ce modèle suisse peut se renouveler constamment, il n’y a de facto pas eu de révolution en Suisse, mais par contre une grande satisfaction et une identification de la population avec l’Etat. Et il n’y a pas de crises gouvernementales et aucune démission spectaculaire parce que tout ce qui est nécessaire peut être sans cesse renouvelé politiquement et tout ce qui existe est soutenu par les citoyens. La stabilité proverbiale de la Suisse y est ancrée.

(Ce qui fait qu’a posteriori, je me dis quand même que je suis vraiment en décalage avec la tendance globale). Je n’avais pas d’a priori particulier, mais, comme tu le vois, je l’ai expédié sans arrière pensée, sans même desceller, sur les 2 premiers épisodes, qu’il pourrait devenir un tel phénomène. Et je ne m’explique et ne comprend toujours pas ce phénomène.

La vision qu’a Aristote de la société est incontestablement hiérarchique.Toutefois, l’inégalitarisme d’Aristote n’empêche pas qu’il défende l’idée d’un minimum à vivre pour tous. Aucun des citoyens ne doit manquer des moyens de subsistance (Politiques, VII, 10, 1329a). Ce point de vue est logique car Aristote définit le but de la communauté comme la vie heureuse : Une cité est la communauté des lignages et des villages menant la vie heureuse c’est à dire dont la fin est une vie parfaite et autarcique.

Cette douceur apparente du début qui suit les explosions de la fanfare du Dies irae est tellement tendue qu renferme déjà les envolées finales. L des cuivres est impressionnant qui joue en écho avec les bois: l ici est tout simplement fabuleux, comme un ciel qui s et qui nous inonde, mais il est aussi stupéfiant notamment dans sa préparation à l du choeur qui intervient presque naturellement après les interventions des parties de l dispersées derrière la salle. C un effet bouleversant que cettepartie de l dissimulée, derrière le Parkett, le long du couloir derrière la première galerie, derrière l aussi, interventions qui donnent l à la fois d nombre incroyable de sons qui flottent en arrière plan, avec l de la flûte, et qui étreignent et quipréparent avec douceur mais aussi tension l murmurée du choeur Aufsteh ja aufsteh wirst du Ressusciter, oui, tu vas ressusciter (adaptation de l de Friedrich Gottlieb Klopstock, poète allemand du XVIIIème mort en 1803).

Laisser un commentaire